Vous avez le formulaire bleu ?

Il y a presque 4 ans, je créais mon auto-entreprise.
Il m’avait fallu un peu de documentation, un peu de courage et 2/3 clics sur internet.

C’était bien… c’était chouette… comme dirait l’autre.

En 4 ans, ma petite boutique a grandi.
Grâce à vous qui me lisez, grâce à vous qui me faites confiance, grâce à vous qui me soutenez, grâce à vous qui m’aidez à me faire connaître… grâce à vous, ma petite boutique est devenue une plus-si-petite boutique 🙂

En janvier, suite à un premier RDV avec une expert-comptable, j’ai pris la décision de créer une société pour continuer à développer mon activité : une imposition plus juste, des charges plus lisses, une crédibilité plus grande… il était temps que je franchisse le cap !

Et là, d’un coup d’un seul, sans que je ne le vois venir, je me suis sentie tel Astérix dans la maison des fous.
Il me fallait des papiers, des tas de papiers, à récupérer à droite ou à gauche, à présenter pour avoir le formulaire suivant qu’on ne pouvait pas avoir sans être d’abord passé au guichet B… bref, je suis sûre que vous visualisez très bien la scène 🙂

asterix_maison_fou3

Je suis du genre un poil stressé quand ça touche à l’administratif, j’ai besoin de lire les choses plusieurs fois, de me faire une liste de tâches rangées dans l’ordre afin de pouvoir cocher au fur et à mesure et ainsi rassurer mon côté fébrile.
Et cette nervosité a été mise à rude épreuve pendant plusieurs longues journées.

J’ai enfin réuni tous mes papiers (pour info, il faut 4 exemplaires de statut, une attestation de dépôt de capital à la banque qu’on ne peut faire qu’une fois qu’on a les statuts, une attestation de parution d’annonce légale dans un journal qu’on ne peut faire que quand on a les statuts et le capital et des formulaires en plusieurs exemplaires qu’on ne peut remplir que quand on a le reste) et j’ai passé un agréable moment à signer et parapher.

11046834_293512680772845_2141266161850130772_o

 

Oui, j’ai bu aussi, pour fêter ça 🙂

J’ai donc pu passer au service des impôts des entreprises et au centre des formalités des entreprises (avoue que tu m’envies !) pour pouvoir déposer tout ça…
J’avais prévu la matinée, persuadée que cela prendrait du temps (ne me demandez pas pourquoi, une simple intuition 😉 ).

Mais non, j’en ai eu pour moins de 30 minutes pour les 2 administrations !
Mon secret ? C’est bien simple…
Se faire enregistrer les statuts aux impôts en restant dans le couloir pendant qu’une nana s’enferme avec ton exemplaire dans son bureau sans même te dire si tu dois l’attendre, puis déposer ton dossier complet sur lequel tu travailles depuis 4 semaines au CFE, à l’accueil, sans que personne ne vérifie les pièces ni recevoir de récépissé de dépôt prouvant que tu as bien déposé quelque chose…
Bref ça a été rapide, mais mon côté fébrile maniaco-administratiphobique en a pris un coup.

Donc depuis le 10 mars, je suis officiellement gérante associée unique de mon EURL (Bravo moi !) mais j’attends impatiemment n’importe quel papier susceptible d’officialiser tout ça et de me tranquilliser.

Lara, stressée qui se soigne

This entry was posted in En ce moment... sur la boutique and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *