Monsieur le Président de la République…

Aujourd’hui, j’ai pris mon courage à 2 mains. Aujourd’hui, j’ai posté un catalogue de la boutique à l’Elysée.

Je ne m’attends évidemment pas à des miracles, j’ai arrêté d’y croire depuis longtemps.
Malgré cela, j’ai l’espoir de pouvoir témoigner de la réalité du quotidien des entrepreneurs, et des difficultés particulières aux entrepreneures.

J’espère également pouvoir témoigner de toutes les solutions créatives et innovantes que nous nous efforçons de trouver pour avancer malgré les difficultés 🙂

Voici ma lettre envoyée au Président de la République.

Si vous la trouvez pertinente, amusante, innovante ou encore audacieuse, vous pouvez m’aider en partageant l’article sur les réseaux.

 

Monsieur le Président de la République,

 

C’est avez beaucoup d’humilité et un peu de culot (ou le contraire) que je me permets de vous écrire aujourd’hui.
Vous trouverez avec mon courrier le catalogue de ma boutique en ligne afin de vous la présenter.

Coccinelle Boutique est née il y a bientôt 7 ans, et est depuis le site de vente en ligne spécialiste des jouets éducatifs inspirés par la pédagogie Montessori (Mr Blanquer veut la généraliser dans les écoles, vous pourrez lui dire que je trouve que c’est une très bonne idée).

Mon entreprise est née comme beaucoup d’autres : dans un coin de mon salon avec mon stock dans le garage, entre 2 tétées de mon petit dernier. Et petit à petit, elle a grandi.
Au bout de 4 ans, j’ai réussi à transformer l’essai. Mon auto-entreprise est devenue une EURL.

 

Si vous comptez, j’en suis maintenant à ma 3° année d’entreprise. Je suis certaine que vous avez déjà entendu parler de cette fameuse année charnière et des difficultés qu’elle amène.
Si ce n’est pas le cas, je vous en parlerai avec plaisir.

 

Mon site a bien grandi, mon stock également, mon CA se surpasse chaque année (encore +25 % en 2016, mon site fait maintenant partie des 10% des sites marchands faisant plus de 60 000 € par an) et malgré cela, mon entreprise semble avoir atteint un plafond difficile à surmonter.
Pour y arriver,  il faudrait réinvestir et reprendre des risques : embaucher pour déléguer et gagner en efficacité, louer un local pour continuer à grandir…

Des idées, j’en ai plein. Des pistes de croissance également.
Mais les freins sont malheureusement bien trop nombreux pour une femme entrepreneure.

 

Nous sommes nombreux (et peut-être même encore plus nombreuses) à tenter l’aventure de l’entrepreneuriat.
Créer un métier qui nous plait, en adaptant les contraintes à nos modes de vie et essayer de faire changer la société à notre petite échelle… c’est réellement un défi passionnant !
Et même si je parle en mon nom aujourd’hui, je discute très régulièrement avec d’autres entrepreneur(e)s qui font preuve de la même motivation, et rencontrent les mêmes difficultés…

Je me doute que vous êtes très occupé (je l’espère même en fait) mais si un jour, vous avez vous ou un de vos collaborateurs un petit moment à m’accorder pour en discuter, je serai ravie d’échanger de façon pragmatique sur les problématiques que l’on peut rencontrer au quotidien, en tant qu’entrepreneur et particulièrement entrepreneure, et sur les solutions que l’on essaye de mettre en place.
Je serai évidemment également ravie d’écouter vos propositions.

Je me permets également (je n’en suis plus à une initiative près) de vous remercier d’avoir choisi Marlène Schiappa comme secrétaire d’état en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes.
Je la suis depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux et je suis admirative de ses combats et de sa façon de les mener.
En tant que femme, je suis donc sincèrement ravie que ce soit elle qui prenne en charge les différents débats actuels et j’ai toute confiance en votre équipe pour que les choses bougent enfin.

Je vous remercie pour l’attention que vous porterez à ma lettre, à mon catalogue, à mon entreprise et à mon histoire et je vous prie de bien vouloir accepter mes salutations les plus républicaines.

5 commentaires

  • C’est très bien mais qu’attendez-vous de lui concrètement à part des conseils qu’il serait bien incapable de vous donner. Ce gars-là ne sait même pas qu’une entreprise peut ne faire que 60 000 euros de chiffre d’affaire. La mienne à 15 millions ne lui ferait pas bouger un cil, ce qui nous met exactement dans le même panier. Pas le sien. Pas le leur! N’empêche que ce que vous faites est admirable, président ou pas.
    Bon courage
    Claude

    • Bonjour,
      Concrètement je n’attends rien…
      Et si d’aventure, mon courrier peut permettre d’ouvrir les yeux sur la situation des petits entrepreneurs et de notre quotidien, j’aurais déjà tout gagné 🙂
      Et si en plus, j’ai droit à un café, ce ne sera que du bonus !

  • Salut Coccinelle, belle lettre, belle initiative. Je ne pense pas qu’il faille attendre grand chose en retour. Pour t’avoir rencontrée en stage montessori, je suis très heureuse de la réussite de ta boutique. Tu es un sacré exemple de ténacité, toi qui faisais des enveloppes budgétaires hebdomadaires pour faire tourner ton ménage… bises

  • Bonjour,

    Je suis admirative de ton courage, ton cran. Bravo à toi. Il faut des gens qui ose pour que le monde avance.

    Cordialement

    Amandine

  • Bravo Coccinelle, femme qui se bouge.
    Avec toute mon admiration et mon amitié.
    Clémentine

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *