Fête des mères, fête des pères, fête des grands-mères… et nos enfants ?

Cela ne vous a sans doute pas échappé, il y a des fêtes pour tout le monde, ou presque.

Tous les enfants sont en ce moment-même en train de préparer leurs surprises pour la fête des mères et/ou la fête des pères qui approchent…

Ils prennent du temps pour faire un bricolage, ils se concentrent pour apprendre leurs poésies, ils se décarcassent pour faire un joli dessin ou une belle carte de vœux.

C’est vrai que les bricolages ne sont pas toujours parfaits, c’est vrai qu’ils finissent souvent pas encombrer nos bureaux, c’est vrai aussi que le frigo croule sous les magnets tentant tant bien que mal de tenir les cartes et dessins, mais soyons honnêtes, on est jamais très loin de verser une petite larme d’émotion lorsque nos enfants nous offrent leurs créations avec fierté et nous récitent leurs poésies avec amour.
Parce que ça nous touche.
Parce que ça nous fait plaisir.
Parce que ce temps passé à préparer cette surprise est une preuve, s’il en fallait une, que nos enfants nous aiment et qu’ils se donnent les moyens de nous le faire savoir.

Et nos enfants dans tout ça ?
Quand prend-on le temps de leur montrer qu’ils sont importants pour nous et que nous les aimons fort ?

Je ne vous parle pas là de Noël et des anniversaires lors desquels nous leur offrons des cadeaux.
Je parle d’une journée spéciale, pour laquelle nous préparerions nous aussi une surprise, faite par nous.

Pourquoi nos enfants n’auraient pas eux aussi le droit d’être émus par une déclaration d’amour sous forme de poème, ou par un bricolage imaginé et créé spécialement pour eux, par ceux qui tiennent à eux ?

C’est la réflexion qu’a eue Octavie, une amie, l’année dernière.

Avec son mari, ils ont donc choisi une date, le 12 juillet, et ont préparé une fête des enfants : goûter, petite décoration, joli poème et surprise maison.

13234949_10208253353148216_1853460288_o

Le but de cette journée est simple :  montrer à l’enfant que lui aussi a des gens qui l’aiment fort, et que ces personnes sont prêtes à lui consacrer du temps juste pour lui faire plaisir.

Et devinez quoi ?
Il a aimé. Evidemment.
Même s’il n’y a pas eu d’avalanches de cadeaux, même s’il n’y a pas eu de festins.
Du temps, juste du temps, et beaucoup d’amour.

Cette année, Octavie recommence.
Et elle en parle, pour partager cette belle idée.
Parce que peut-être que d’autres enfants seraient heureux, parce que peut-être que d’autres familles en auraient besoin.

Alors je relaye l’idée et je décrète moi aussi que cette année, le 7 août, ce sera la fête des enfants 😀
Pourquoi le 7 août ?
Parce que c’est une date qui m’arrange, et que comme rien n’est fait, je fais comme je veux 🙂

Et vous ? vous en pensez quoi ?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *